M
E
N
U
La Cité Interdite
 
 
La Salle de la Vénération des Ancêtres
  L'un des principaux bâtiments de la partie orientale est la Salle de la Vénération des Ancêtres (Fengxiandian).
Construite en 1656, sous la dynastie Qing, elle était formée de deux salles, l'une à l'avant et l'autre à l'arrière, reliées par un vestibule.
 
C'est dans ce lieu, qu'avaient lieu les sacrifices aux ancêtres impériaux.
Les grandes cérémonies sacrificielles se tenaient, pour les occasions importantes, dans la salle frontale tandis que la salle postérieure abritait les cérémonies correspondant aux anniversaires de naissance et de mort des aïeux, mais aussi aux festivals traditionnels.

Les châsses et les statues de ce temple ont été détruites lors de la Révolution Culturelle.
Le vestibule a été aggrandi, si bien qu'aujourd'hui, forme un carré de 1700 m².
 
Depuis 1925, l'édifice abrite le Musée des Horloges et des Automates qui présente 185 pendules rares choisies parmi la collection impériale d'horloges et de montres chinoises et étrangères des XVIIème, XVIIIème et XIXème s..  
 
En entrant, les visiteurs peuvent admirer une clepsydre immense comportant une inscription de l'Empereur Jiaqing sur sa fabrication en 1799.
Composée de quatre réservoirs en bronze disposés verticalement, il s'agit de la plus grande pendule de Chine avec ses 6 m. de hauteur.
Son fonctionnement est simple : les trois premiers niveaux sont percés de trous à travers lesquels l'eau goutte jusqu'au niveau inférieur où un petit flotteur marque le temps.
 
  De l'autre côté de l'entrée, se dresse une horloge à carillon mesurant 5,85 m de haut et reposant sur un socle de 2,6 m².
Elle fut fabriquée en 1797 par les horlogers de la cour.
Après avoir été remontée, elle sonne les quarts d'heure et les heures pendant trois jours.
 
  Toutes les autres pendules chinoises ont été choisies pour leur conception unique : richesse des matériaux, beauté des formes et splendeur des couleurs.  
 
En outre, le musée expose 83 horloges et montres de fabrication anglaise datant du XVIIIème s.
Certaines présentent des automates de personnes, d'animaux ou d'oiseaux remuant leurs membres, dansant sur l'eau ou jouant de la musique.
 
Enfin, des pendules françaises datant du XIXème s. sont aussi exposées.
Elles se distinguent des autres horloges européennes par leur mécanisme et leur formes : une locomotive, un vase, un pavillon.
Certaines sont équipées d'un thermomètre, d'un baromètre, d'une boîte à musique ou d'une boussole.

18 montres à gousset en or ou en argent ayant appartenu aux empereurs et aux impératrices sont aussi présentées.
 
 
C'est une exposition riche, peu commune et très populaire en Chine.
 
    Plan
 
Le Palais de la Vénération des Ancêtres
Les 6 Palais de l'Est
L'écran aux 9 Dragons
La cour officielle de Qianlong
Les palais privés de Qianlong
Le jardin de Qianlong
     
  Le Pavillon des Sons Agréables
     
  Le puits de Zhen