M
E
N
U
La place Tian Anmen
 
 
Les huabiao
  Juste à côté des deux lions, gardiens de la porte et des ponts, s'élèvent deux piliers en marbre gravés de dragons et de nuages entrelacés.

Deux autres de ces monuments ornementaux appelés Huabiao se dressent face à la façade Nord de la Porte de la Paix Céleste.
 
 
Leur origine remonte à un très ancien roi, Yao, qui aurait fait dresser des poteaux de bois sur toutes les places de marché pour que le peuple puisse y graver ses doléances et ses critiques envers les dirigeants.

Avec l'établissement d'un pouvoir monarchique fort, cette fonction disparut peu à peu.
Par la suite, ces poteaux servirent de bornes, de panneaux de signalisation sur les routes ou dans les jardins, et de pierres tombales dans les mausolées.

Originellement en bois, d'où leur autre nom d'huabiaomu, ils étaient difficiles à préserver, si bien que les poteaux furent remplacés, à l'époque Han (206 av - 220 ap JC), par des piliers en pierre qui ont peu à peu évolué vers de riches colonnes.

Architecturalement, ces pièces sont typiquement chinoises et les plus beaux modèles sont incontestablement ceux de la place Tian Anmen.
 
  D'un poids de 10 tonnes chacun, ils sont surmontés d'une vasque ronde, appelée Chenglupan, sensée retenir l'eau de la rosée, et sur laquelle est posé un animal légendaire appelé wangtianhou.
 

Les deux animaux situés à l'extérieur de la porte sont appelés Wangdigui ("Ceux qui attendent un retour prochain de l'Empereur").
Leur regard est tourné vers le Ciel et vers le Sud car leur fonction était de surveiller les voyages de l'Empereur et de le rappeler s'il passait trop de temps à admirer les merveilles du pays.

Si l'Empereur mettait du temps à rentrer au Palais, Wangdigui lui disait :

  " Oh, toi qui gouverne le pays, ne t'attarde pas dehors, retourne t'occuper des affaires de l'Etat. Nos yeux sont usés à force de guetter ton retour."  
 
Le couple situé à l'intérieur de l'enceinte impériale est tourné vers le Nord et s'appelle Wangdichu ("Ceux qui regardent les progrès de l'Empereur").
Leur mission est de surveiller le comportement de l'Empereur à l'intérieur du Palais.

Si l'Empereur passait trop de bon temps et négligeait les affaires, les deux animaux lui disaient :
  " Oh, toi qui gouverne, tu es resté assez longtemps en compagnie de l'Impératrice et des concubines. Sors et apprends la misère des gens ordinaires. Nos yeux sont usés à force de guetter ta sortie."  
 
Auparavant, en 1919, plus de 3 000 étudiants des écoles et universités de Pékin se réunirent là avant de lancer le mouvement du 4 mai.
 
Au Sud, la Porte est précédée par les sept Ponts de marbre ou Ponts de la Rivière aux Eaux d'Or (Jinshuiqiao) enjambant ... la Rivière aux Eaux d'Or, émanation des douves servant à protéger la Cité Interdite des mauvais esprits et des incendies, et dont on retrouve le parcours à l'intérieur de l'enceinte impériale.  
 
  Il s'agit de ponts à 3 arches et celui du milieu, le Pont de la Voie Impériale (Yuluqiao), était réservé à l'Empereur comme le prouvent ses bas-reliefs gravés de dragons.
De part et d'autre, les Ponts Royaux (Wanggongqiao) étaient empruntés par les membres de la famille royale, tandis que les officiers de l'armée et les hauts fonctionnaires au-dessus du 3ème rang utilisaient les Ponts de la Hiérarchie (Pinjiqiao).
Enfin les deux ponts les plus extrêmes, les Ponts Publics ( Gongshengqiao) étaient réservés aux fonctionnaires de rang inférieur ( à partir du 4ème rang).
 
 
 
 
 
 
    Plan
     
     
  Histoire
 
La Porte de la Paix
Céleste
Les Huabiao
Le Parlement
Les Musées
Le Monument aux Héros du Peuple
Le Mausolée de Mao
     
  Qianmen